Victor Hugo, mon amour

L’histoire

Nous sommes en 1833, Victor Hugo prépare Lucrèce Borgia. Le poète s’est déjà illustré au théâtre avec Hernani. Il est jeune, talentueux et déjà célèbre. L’actrice, Juliette Drouet, a un petit rôle dans la pièce que Victor Hugo prépare.

Les répétitions vont permettre à cet auteur qui a tout pour plaire de rencontrer cette jeune comédienne. Ils vont tomber amoureux et s’aimer pendant cinquante ans. Entre-temps, ils vont échanger 23650 lettres d’amour.

Rencontre, désir, passion, jalousie, exil, c’est l’histoire de ce couple mythique et mémorable qu’ont formé Juliette Drouet et Victor Hugo. Une vie d’amour que la fiction n’aurait pas osé imaginer, ou la véritable histoire d’un demi-siècle de passion.

À partir de cette monumentale correspondance, Anthéa Sogno a composé ce spectacle qui illustre les grands moments de leur vie amoureuse, littéraire et politique.

En 1833, un jeune dramaturge tombe amoureux d’une princesse de théâtre. Jaloux, il lui demande d’abandonner la scène. Par amour, elle accepte, et comme elle s’ennuie :

« Ecris-moi, lui dit-il, écris-moi tout ce qui te trottera par la tête, tout ce qui te fera battre le cœur. »

Telle est l’origine de la merveilleuse correspondance que Juliette et Victor nous ont laissée en héritage de leur amour. De leur histoire il fallait tout raconter, de leur rencontre en 1833, lors de la lecture de Lucrèce Borgia, jusqu’au 11 mai 1883, date à laquelle, après l’avoir adoré au point de lui avoir tout sacrifié, elle ferme les yeux. Ce jour-là il se passa une chose inouïe, Victor Hugo cessa d’écrire, il ferma son encrier pour toujours. Cela prouve bien que Juliette était non seulement le grand amour de sa vie mais aussi sa muse absolue.

La compagnie

Donner du bonheur aux gens en leur transmettant les messages des grands auteurs, faire rire et émouvoir, telles ont toujours été les ambitions de la compagnie Anthéa Sogno. Chacun des spectacles a remporté un grand succès public et critique. Après avoir été repris à Paris, Quoi de neuf ? Sacha Guitry ! et Une nuit avec Sacha Guitry ont successivement fêté leur 600ème et leur 700ème représentations au Théâtre Marigny tandis que Ciel mon Feydeau ! fêta sa 500ème au Théâtre de la Michodière.
 

La compagnie est en résidence au Théâtre André Malraux de Rueil-Malmaison.

Note d’intention d’Anthéa Sogno

Le premier tour de force a été de choisir parmi leurs nombreux écrits, tous plus beaux les uns que les autres, de quoi recréer de véritables dialogues. Comme pour chacune de mes adaptations, la même exigence m’a saisie, je voulais que tout soit authentique, que tout ait été dit, susurré ou hurlé. L’enfilade de scènes qui racontent leur vie, à été construite ainsi : une phrase écrite par Juliette répond parfaitement à une question extraite d’une des lettres de Victor et ainsi de suite. Puis, quelques extraits de pièces, de leurs journaux intimes, ou de la presse, tout devait être historique.

Nous avons fait tout cela pour faire du théâtre, disais-je plus haut. En jouant la pièce, nous nous sommes aperçus que nous étions au-delà, car nous n’interprétons pas des personnages de théâtre, nous incarnons des personnes qui ont vécu, et nous ne disons pas des dialogues inventés par un dramaturge, les mots que nous nous disons sont les leurs.

Comment ne pas penser que ces deux-là ne sourient pas tendrement au-dessus de la Comédie Bastille, comme ils ont sourient au dessus du Théâtre des amants, lors de la création en Avignon et profitent de notre passage sur terre pour continuer à se dire, 125 ans après leur mort, combien ils s’aiment encore ?

Anthéa Sogno

Anthéa Sogno est née à Monaco. Après avoir été présentatrice d'émission sur télé Monte-Carlo et avoir suivi les cours du théâtre de l'Alphabet, Florent et ceux du studio Pygmalion, elle devient comédienne, adaptatrice, auteur, productrice, et mène une carrière professionnelle. Comme d’autres vouent leur vie à la mer ou à dieu, Anthéa donne sa vie au théâtre et nous régale de quelques spectacles qu’elle materne comme s’ils étaient ses propres enfants. Cette insatiable touche-à-tout est tour à tour, chef de troupe, productrice, adaptatrice, comédienne et metteur en scène. Sur le petit et le grand écran, elle joue entre autres sous la direction de Claude Miller, Yvon Marciano, Gérard Cuq et Elisabeth Rappeneau.

REVUE DE PRESSE  

 

Le Point * * *

« Ils se sont rencontrés en 1833 : elle est actrice, il sera bientôt le chef de file des Romantiques ; elle joue un petit rôle dans « Lucrèce Borgia », elle ignore encore qu’elle va  jouer un grand rôle dans la vie du poète. Pendant cinquante ans, Juliette Drouet et Victor Hugo vont échanger  vingt-trois-mille-six-cent-cinquante lettres et quelques secousses. Anthea Sogno y a puisé la matière d’un spectacle intense, rare, palpitant.

«Tu es la nécessité de ma vie… tes caresses me font aimer la terre », écrit le vieil Olympio.  Juliette recopiera la majeure partie de son œuvre, sauvera le manuscrit des « Misérables » pendant la proscription, accompagnera son amant dans son exil de dix-neuf ans, aimera ses enfants comme les siens et lui pardonnera toutes ses infidélités.  A lui, « mon Toto », le génie; à elle, l’amour. Il fallait une passionnée pour incarner Juliette : Anthéa Sogno est celle-là.  Qu’elle s’attache à Feydeau ou Guitry, cette comédienne met du feu et des flammes dans tout ce qu’elle touche. Enthousiasmant. »

Frédéric Ferney  

L’Express :

« Jamais l’amour d’une femme n’a donné un spectacle si bouleversant. On est charmé par la  plume de Juliette, ému par tant de dévouement.  Voici comment l’on créer de l’inoubliable avec de l’éphémère. »

Christophe Barbier

Figaroscope

« Un très beau spectacle, très soigné… Comédiens indiscutables. »

Jean-Luc Geener

Télérama

« Toi, tu composes un chef d’œuvre, moi, je t’aime ». Ces mots de Juliette Drouet s’adresse à Victor Hugo, son amant, son grand homme. Le fil que tire Anthéa Sogno à travers les quelques quarante mille lettres échangées par le couple mythique dessine avec sensibilité, émotion et parfois humour, un amour fait de désir, de tendresse, de jalousie inquiète qui, durant cinquante ans a su résister aux brouilles, aux trahisons et aux deuils. Anthéa Sogno incarne une Juliette simple, fine mouche, sensuelle, parfois coquine.

Le spectacle fait entendre les échos de la vie politique, sociale et littéraire du temps, entre bataille d’Hernani,journées révolutionnaires, coup d’état de Napoléon III, exil et retour du couple à l’avènement de la troisième république. Un très joli spectacle au ton juste et plaisant… »  

Sylviane Bernard-Gresh 

Pariscope

« Une belle réussite ! Le Spectacle est drôle, bouleversant, on rit, on pleure, on s’amuse. Une fête pour l’œil et l’oreille. Pour restituer et illustrer ce couple mythique, deux  excellents comédiens, sans oublier la mise en scène soignée de Jacques Décombe. Tout est raffiné, les décors, la musique et les costumes sont superbes. »

Arlette Frazier

Lu 1019 fois

Ajouter un Commentaire

Soyez certain d'avoir rempli tous les champs "obligatoire" pour permettre la publication de votre commentaire. Un email sera envoyé à l'administrateur du site pour la publication du commentaire. Le Théâtre de l'Île se réserve le droit de le publier ou non. S'il contient des propos déplacés ou injurieux, nous l'effacerons sans autre forme de préavis.


Code de sécurité
Rafraîchir

Lettre d'information

Pour rester en contact avec le Théâtre de l'Île, abonnez-vous à nos courriers d'information.
captcha 

Page FaceBook

Derniers commentaires

Haut de page