mardi, 21 février 2012 10:49

J'habiterai la nuit

Nesta est ce vigile, à l’entrée du théâtre, devant lequel passent les spectateurs, sans faire attention. Mais fait-il partie du bâtiment ou bien, déjà, du spectacle ? Lui-même va s’y perdre, et faire exploser les cadres : ceux de sa propre vie, et ceux de nos représentations.

Publié dans Saison 2011
lundi, 28 mars 2011 09:17

cette semaine au Théâtre de l'île

2 évènements cette semaine :

  • une lecture exceptionnelle le samedi 2 avril de 11h à 16h à la Maison du livre
  • les premières représentations de J’habiterai la nuit en Nouvelle-Calédonie avant que la pièce parte en tournée en Guinée et en métropole.

Commençons par J’habiterai la nuit, la pièce d’Olivia Duchesne qui nous amène dans un étonnant voyage où le Théâtre de l’île deviendra le décor de la pièce et où Wakeu Fogaing vous surprendra par son jeu habité d'un grand réalisme.

Laissons la parole à Alexis Fichet, le metteur en scène pour en savoir plus : « Nesta est ce vigile à l'entrée du théâtre, devant lequel les spectateurs passent sans faire attention. Mais fait-il partie du bâtiment ou bien déjà du spectacle ? Lui-même va s'y perdre et faire exploser les cadres : ceux de sa propre vie et ceux de nos représentations. En dressant le portrait d'un vigile, kanak d'aujourd'hui, avec toute l'épaisseur de son passé et la complexité de sa vie d'homme, Olivia Duchesne livre aussi un beau parcours dans la matière même du théâtre, depuis le bâtiment qui porte ce nom jusqu'au corps de l'acteur, et à sa voix, qui peut toucher profond. »

N‘hésitez pas à venir à la rencontre de cette création d’envergure internationale portée par le Théâtre de Folle Pensée et le Théâtre de l’île qui désirent susciter et accompagner l’émergence de nouvelles écritures théâtrales contemporaines en Nouvelle-Calédonie.

 

J’habiterai la nuit

Jeudi 31 mars et vendredi 1er avril à 20h

Samedi 2 et dimanche 3 avril à 18h

 

Enfin, samedi 2 avril dès 11h, lectures à la Maison du livre, amenez votre casse-croûte (ou votre viande… le barbecue est de sorti) pour le déjeuner.

Nous offrons le thé, le café et les petits gâteaux pour la pause « goûter».

Venez vivre un moment de convivialité à la Maison du Livre afin d’écouter des pièces de théâtre mises en espace. Vous pourrez déjeuner sur place, en apprendre plus sur ce beau projet et discuter avec les auteurs.

11h : lecture du texte de Marie-Christine Mathieu Je suis la musique c’est tout

11h30 : échanges

12h : déjeuner

13h : lecture du texte de Alain Camus Dégrisements

13h30 : échanges

14h : lecture du texte de Anne Bihan Contact

14h30 : échanges

15h : Goûter

15h30 : lecture du texte de Nicolas Richard J’espère ne pas me perdre d’ici ce soir

 

Pour les lectures merci de vous inscrire par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Pour J’habiterai la nuit, les réservations se font par téléphone par carte bleue au 25 50 50 du lundi au vendredi

 

Bonne semaine…

Publié dans Lettre d'Information
lundi, 28 mars 2011 08:48

J'habiterai la nuit

J'habiterai la nuit

Texte de

Olivia Duchesne

Mise en scène : Alexis Fichet / Avec : Wakeu Fogaing et Alexis Fichet

Assistante : Monique Lucas / Lumières : Laurent Lange

Production Théâtre de Folle Pensée (Saint-Brieuc) - Co-producteur Théâtre de l'île (Nouméa)

Création au Théâtre de l'île (Nouméa) du 30 mars au 3 avril 2011

Tournée à Conakry (Guinée) du 2 au 8 mai 2011

Reprise au Théâtre de la Passerelle, à Saint-Brieuc, en 2012

La création de «J'habiterai la nuit» fait partie du projet Portraits avec paysage du Théâtre de Folle Pensée.

 

Biographies

Olivia Duchesne

Auteur – Nouméa – Nouvelle-Calédonie

Olivia Duchesne vient de créer au théâtre de l'île un «Sauve-toi Pinocchio !» qu'elle a elle même écrit et où elle interprète la Fée Bleue. Elle joue dans les spectacles qu'elle met en scène tels que «Si ce n'est toi» de Edward Bond et «Kiwi» de Daniel Danis.

Née en Nouvelle-Calédonie, elle fait des études de lettres à l'Université de Nouvelle-Calédonie puis à l'Université d'Aix-en-Provence où elle rédige un mémoire de maîtrise sur le théâtre de Sony Labou Tansi puis un mémoire de DEA sur Gao Xingjian. Elle travaille avec la compagnie Le Bruit des hommes à La Garde puis intègre le Conservatoire National de Marseille où elle joue et met en scène «L'Amour de Phèdre» de Sarah Kane. Elle monte également «Rouge, Noir et Ignorant» de Edward Bond au centre culturel de la Busserine avant de revenir sur son caillou natal et travailler avec sa compagnie cris pour habiter Exils.

Elle mène aussi des ateliers de théâtre en direction de la jeunesse et organise régulièrement des lectures mises en espace au Théâtre de L'île, dans les jardins de la Maison du Livre ou à la médiathèque de Rivière Salée.

Elle est devenue, ces trois dernières années, l'auteure et le metteur en scène qui ouvre de nouveaux horizons au théâtre de Nouvelle-Calédonie.

Wakeu Fogaing

Acteur – Cameroun – Afrique

Le parcours de Wakeu Fogaing, auteur, metteur en scène et comédien engagé est animé, électrisé par une obsession : donner la parole à ceux qui en sont privés. Il incite autant ses compatriotes à abandonner les mirages de l'Occident qu'à reprendre leur destin en main et faire en sorte qu'un changement politique soit possible.

Wakeu Fogaing Codirige la Compagnie Théâtrale Feugham de Bafoussam (Cameroun) avec Kouam Tawa auteur dramatique. Il est auteur dramatique, comédien et metteur en scène.

Il est né au Cameroun. Il écrit une vingtaine de pièces dont «L'agneau du royaume» qui obtient le troisième prix du Concours des Biennales Tchicaya U tamsi au Gabon. «Le royaume des ancêtres» est publié en 1997 et mis en scène par Pierre Claver Mabiala à Pointe Noire en 1999. Puis «Le don du propriétaire» publié dans un recueil collectif Le jeu de la vengeance, est mis en scène par Jean Minguélé et a obtenu le Tanit de bronze au Festival de Carthage à Tunis. Le spectacle «Les histoires de Monsieur Nimportequ»i est monté par l'auteur au Studio-Théâtre de Vitry, aux festivals Paroles d'Hiver et Débits de Paroles (France).

Il met en scène un bon nombre de ses pièces, «Sacrilèges» et «La chose de Kouam Tawa» ainsi que «Les petites histoires» de Roland Fichet. Il joue dans une quinzaine de pièces dont «L'Illusion comique» de Pierre Corneille mise en scène par Frédéric Fisbach et présentée au Festival d'Avignon in, «Animal» de Roland Fichet mis en scène par Frédéric Fisbach et joué entre autres au Théâtre Vidy-Lausanne, «Droit du sol» de Valérie Ngoma mis en scène par l'auteur et joué au Récréatrales de Ouagadougou, «Souïmanga» de Kouam Tawa mis en scène par l'auteur et lui-même. En 2007, Wakeu Fogaing joue dans «Feuillets d'hypnos» de Réné Char mise en scène par Frédéric Fisbach à la prestigieuse Cour d'honneur du palais de Pape à Avignon.

Au cinéma, il a joué dans le film « White matérial » de Claire Denis.

Alexis Fichet

Metteur en scène – Saint-Brieuc – France

Après un bac scientifique option biologie, il suit un cursus de lettres modernes. À Séville, il rédige une maîtrise sur Garcia, Renaude et Kermann. Puis il devient assistant du metteur en scène Frédéric Fisbach, qu'il accompagne pendant 6 ans.

Depuis «Vos ailes les mouettes» (2004) jusqu'à «Hamlet and the something pourri» (2010), son travail d'écriture questionne le rapport de l'homme aux animaux, et à son environnement. La drogue et l'empoisonnement, la pollution et l'hallucination sont des mots de passe qui aident à déplacer les lignes de sensibilité, à jouer avec la consistance de notre vécu, de notre expérience. Son bestiaire personnel comporte quelques cailles, crabes, calamars, et poulpes; tout un groupe d'ibis sacrés et deux axolotls. Régulièrement, il met en scène ses propres textes : «Vos ailes les mouettes», «Plomb laurier crabe», ou «Hamlet and the something pourri».

Ses goûts littéraires le portent vers les domaines de la prose poétique ou de la poésie sonore : il participe à l'adaptation et à la mise en scène de «Grand-mère Quéquette», de Christian Prigent, et il partage des projets avec Nicolas Richard («Façades», «Plomb laurier crabe», «Brouille», «Propriété»), et un autre avec Bérengère Lebâcle sur Jérôme Game («Over Game»).

Le collectif Lumière d'août, compagnie de théâtre, source d'amitié et d'affrontements esthétiques, est une de ses occupations permanentes, l'occasion de réflexions, de créations littéraires et théâtrales partagées, lieu d'une inscription sur le territoire Rennais.

«Hamlet and the something pourri» est édité aux éditions Les Solitaires intempestifs (2010).

Monique LUCAS

Assistante à la mise en scène – Saint-Brieuc – France

Monique Lucas contribue depuis 2 ans à l'élaboration du projet « Portraits avec paysage ». Au cours des 6 derniers mois, elle a participé à la création « Du bruit qui court » avec la compagnie fiat lux (Saint-Brieuc), et à la première mouture de « Je suis une île et j'ai faim » de Juliette Pourquerie de Boisserin, mise en scène par Charline Grand pour la compagnie Lumière d'Aout à Saint-Jacques-de-la-Lande). Elle est en lien actuellement avec la chorégraphe Neshka Robeva et le peintre Svletin Roussev pour mettre en scène l'univers du poète bulgare Konstentin Pavlov. Elle a joué dans « Anatomie 2008 » écrit et mis en scène par Roland Fichet.

Depuis la création du Théâtre de Folle Pensée, en 1978, elle a joué dans presque toutes les créations de la compagnie, notamment les cycles de créations « Naissances » et « Pièces d'identités ». Elle a mis en espace 50 heures de lecture du « Jeu de patience » de Louis Guilloux, mis en scène « Stratigraphie » et « Sexographie » d'Alexandre Koutchevsky. Elle a été actrice et assistante à la mise en scène pour la tournée « Pièces d'identités » au Niger, Bénin, Burkina Faso. Par la suite, continuant à tisser le lien avec l'Afrique de l'ouest, elle a mis en scène, pendant trois mois, au Cameroun, au Niger et au Burkina Faso les spectacles « Fenêtres et fantômes » de Roland Fichet.

Publié dans Actualités 2011
lundi, 21 mars 2011 17:27

article de presse du 19 mars

Merci à Delphine Mayeur pour la photo et Patricia Calonne pour l'article à propos de J'habiterai la nuit et des Portraits avec paysage dans le supplément week end du 19 mars.

Publié dans Actualités 2011
vendredi, 18 mars 2011 14:40

Lectures vagabondes

Cette semaine, c'est avec les mots que nous avons rendez-vous.

Dès la fin du mois, nous vous présenterons la dernière pièce d'Olivia Duchesne : « J'habiterai la nuit ».

Cette pièce est née, grâce à un projet mis en place en 2009, conduit par le dramaturge, Roland Fichet, à l'initiative du Théâtre de l'île.

Mais avant de vous exposer les grandes lignes de cette aventure, laissez-nous vous dire que si vous aimez les lectures, vous allez avoir le choix, cette semaine, des lieux et des jours.

Programme des lectures vagabondes :

  • mardi 22 mars de 12h à 14h au Théâtre de verdure de l'université de la Nouvelle-Calédonie à Nouville
  • mercredi 23 mars à 14h à la Bibliothèque Bernheim
  • mercredi 23 mars à 19h à l'Art Café
  • jeudi 24 mars à partir de 20h30 au Piano Bar chez Paillard

En toute convivialité, vous pourrez écouter des extraits des pièces de Marie-Christine Mathieu «Je suis la musique c'est tout», Alain Camus «Dégrisements», Anne Bihan «Contact» et Nicolas Richard «J'espère ne pas me perdre d'ici ce soir».

Pour plus de renseignements n'hésitez pas à nous écrire à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Notes de présentations du projet Portraits avec paysage - Nouvelle-Calédonie

I. Genèse du projet

• Du 3 au 13 juin 2009, mise en œuvre d'un atelier d'écriture conduit par le dramaturge Roland Fichet à l'initiative du Théâtre de l'Ile, et plus particulièrement de son directeur Dominique Clément-Larosière, désireux de susciter et accompagner l'émergence de nouvelles écritures théâtrales contemporaines en Nouvelle-Calédonie.

• Ce premier atelier réunit sur dix jours de manière intensive près de dix écrivants, certains de manière très assidue, d'autres de façon plus épisodiques. Il s'achève par une soirée de lecture des textes mis en chantier au Théâtre de l'Île. Le public est au rendez-vous, le bilan est jugé très positif. L'intérêt de poursuivre le processus d'écriture engagé s'impose.

• Du 19 janvier au 6 février 2010, mise en œuvre d'un deuxième atelier d'écriture. Proposition est faite par Roland Fichet à l'ensemble des participants de rejoindre le projet Portrait avec paysage qu'il a lancé en Côte d'Armor, avec le Théâtre de Folle Pensée qu'il dirige à Saint-Brieuc. Sous réserve que chacun accepte de s'inscrire dans l'ensemble des exigences du dit projet ; et sous réserve des divers partenariats alors à construire entre le Théâtre de l'Ile et Folle pensée.

Les grands principes du Portrait avec paysage

Extrait de la présentation sur le site de Folle pensée www.follepensee.com/ :

Processus

1 – L'auteur choisit une personne et son paysage. Il expose par écrit le protocole d'approche et d'entrée en relation avec cette personne dont il va écrire le portrait. Ce protocole précise les étapes de l'écriture du portrait : le mode d'approche de la personne, les conditions de la relation, son rythme, sa durée, ses limites. Ce protocole est envoyé au Théâtre de Folle Pensée.

2 – Après accord avec le Théâtre de Folle Pensée sur ce protocole, l'auteur entre dans le processus d'écriture. Il en réalise les étapes. Ce processus nécessitera une résidence à Saint-Brieuc.

3 – Le portrait est remis au Théâtre de Folle Pensée (Ndlr : l'objectif étant ensuite sa mise en lecture et/ou création en scène).

II. 2010-2011 : les principales étapes

• De février 2010 à janvier 2011, quatre auteurs calédoniens (Marie-Christine Mathieu, Olivia Duchesne, Alain Camus et Anne Bihan), ayant suivi l'intégralité des deux ateliers d'écriture et s'étant engagés dans le processus PAP, ont travaillé, après acceptation des protocoles de chacun par le Théâtre de Folle pensée et la validation du processus par le Théâtre de l'Ile, à la mise en œuvre des dits protocoles et au début du travail d'écriture.

• Ils ont également participé activement, sur le blog interne ouvert à cette fin par Folle pensée, aux échanges avec les auteurs métropolitains, rejoints en cours d'année par des auteurs camerounais, bolivien et québécois.

• Cette démarche coopérative d'une grande densité, riche pour la réflexion de chacun, a permis au groupe PAP calédonien d'être très présent par ses contributions dans les premières rencontres organisées à Saint-Brieuc autour du projet PAP. Par ailleurs, un accompagnement à distance s'est poursuivi de la part de Roland Fichet ; celui-ci a également assuré tout au long de l'année la promotion du projet auprès notamment des différents diffuseurs potentiels, suscitant un fort intérêt tant de la part de diffuseurs potentiels en France, en Afrique et au Québec, que d'une structure telle que la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon attachée à rendre visible les processus de création.

• Du 17 au 31 janvier 2011, un chantier d'écriture s'est déroulé à Saint-Brieuc avec l'ensemble des auteurs engagés dans le projet, parmi lesquels le groupe d'auteurs de Nouvelle-Calédonie.

• En mars-avril 2011, sous l'égide du Théâtre de l'Île et du Théâtre de Folle pensée, le premier PAP calédonien abouti, celui d'Olivia Duchesne, sera interprété par l'acteur camerounais Wakeu Fogaing et mis en scène par Alexis Fichet au Théâtre de l'Ile, et les trois autres PAP présentés en lecture publique. La création en scène de ce PAP calédonien inaugurera le premier des cycles de création des Portraits avec paysage.

• En mai 2011, accueil du PAP d'Olivia Duchesne au Centre culturel français de Conakry en Guinée.

• En novembre 2011, représentations du PAP d'Olivia Duchesne durant une semaine à la Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc, en duo avec celui d'un auteur métropolitain, Damien Gabriac.

Publié dans Lettre d'Information

Lettre d'information

Pour rester en contact avec le Théâtre de l'Île, abonnez-vous à nos courriers d'information.
captcha 

Page FaceBook

Derniers commentaires

Haut de page