mardi, 21 février 2012 11:30

La ferme des concombres

Seul en scène, Patrick Robine, grand voyageur, vous embarque loin des certitudes de la vie. Il joue avec un mot, un sentiment fugace, une émotion. Il conte, chante, susurre, danse, mime. Il sait même faire apparaître les oasis. Il glisse de la pure drôlerie à la poésie théâtrale, interprétant une kyrielle de personnages, une bande d’allumés sortie des années 70, qui traversent les déserts en quête d’un eldorado, d’un paradis perdu, du Graal : la ferme des concombres.

Publié dans Saison 2011
vendredi, 19 août 2011 10:37

des vidéos de La ferme des concombres

 

Bonjour,
 
Si vous avez envie de voir des extraits de Patrick Robine et son spectacle La Ferme des concombres 
Publié dans Actualités 2011

Cette semaine c’est avec un génie que vous avez rendez-vous. Un génie qui va vous faire rire aux larmes. Un comédien qui va vous entrainer dans sa douce folie poétique.

Sa spécialité : imiter l’inimitable. Ses incarnations de l’œuf au plat ou du pin des landes l’ont sacré Grand prix de l’Humour noir 2009. Bienvenue dans l’univers impitoyable et surréaliste de Patrick Robine…

Un tas de sable en pyramide, et hop ! Ce n’est pas un mirage, vous êtes bien en plein désert, en 1976, à suivre le petit Robine, son papa et sa tribu, en quête d’une ferme des concombres qui serait – paraît-il – le paradis sur terre ! Abracadabrant ? Attendez de rencontrer la cucurbitologue, le serrurier-chamane, le paysagiste égaré… Au gré de digressions inénarrables, Patrick Robine les incarne tous, et aussi son père, sa mère, sa sœur, la mère d’Elvis Presley, la Brigade des Gendarmes du Désert, et même Erich Von Stroheim…

Patrick Robine est le G.O. d’une épopée aussi déjantée qu’ébouriffante. Jean-Michel Ribes, directeur du Théâtre du Rond-Point, ajoute son grain de poésie à cette folie douce.

Patrick Robine, grand voyageur, vous embarque loin des certitudes de la vie. Il joue avec un mot, un sentiment fugace, une émotion. Il conte, chante, susurre, danse, mime. Il sait même faire apparaître les oasis. Il glisse de la pure drôlerie à la poésie théâtrale, interprétant une kyrielle de personnages qui traversent les déserts en quête d’un eldorado, d’un paradis perdu, du Graal : la ferme des concombres. L’imagination met les voiles, il vous est recommandé de croire cet homme sur parole…

Jeudi 18 et vendredi 19 août à 20h, samedi 20 août à 18h

Réservations par téléphone par Carte Bleue au 25 50 50 du lundi au vendredi de 8h à 17h30

Publié dans Lettre d'Information

Lettre d'information

Pour rester en contact avec le Théâtre de l'Île, abonnez-vous à nos courriers d'information.
captcha 

Page FaceBook

Derniers commentaires

Haut de page